Tuto 5

Reproduction d’une photo avec 2 crayons de couleur

Matériel nécessaire:
– Une copie noir et blanc de la photo à reproduire (dans l’idéal, 2 copies)
-Une feuille de dessin (d’un grain assez fin si possible)
– 2 crayons de couleurs
– Un crayon ordinaire (graphite HB)
-Une latte
-Gomme et taille crayon (ou cutter)

Quadrillez votre feuille (pour éviter de mesurer, reportez la largeur de votre latte)
Reportez le même quadrillage sur votre feuille de dessin, au crayon ordinaire, le plus légèrement possible afin de pouvoir l’effacer au fur et à mesure de votre reproduction au crayon de couleur. Découpez les bords inutiles.
J’ai choisi un crayon de couleur froide (bleu) et un de couleur chaude (orange), de plus ces 2 couleurs sont complémentaires et donc apporteront plus de cohérence et d’expression à mon dessin. Le crayon de couleur étant particulièrement doux, pour apporter plus d’expression et d’intensité à votre dessin, je vous conseille de travailler avec des couleurs soit plus inattendues par rapport au sujet, soit de « jouer » avec des contrastes bien marqués: chaud/froid; clair obscur, couleurs en soi, noir&blanc avec une couleur,…
Effacez légèrement les côtés du carré que vous allez commencer à reproduire. Colorez ce carré de façon uniforme afin d’avoir une couleur de base.
Placez le carré à reproduire (morceau de la photo) juste à côté de votre dessin. Reportez les ombres et laissez les zones plus claires.
Continuez carré par carré la reproduction de la photo en vous concentrant sur les ombres et lumières, pas sur le sujet. Je vous conseille de découper le carré à reproduire. Placez le morceau de photo à côté de celui déjà reproduit afin de bien relier les ombres et formes. Ici, j’ai fait le choix de colorer les mains en bleu et le fond en orange, vous verrez que par la suite, je déciderai de la dominance colorée et les couleurs se superposeront.
Gommez au fur et à mesure le cadre au crayon ordinaire avant de commencer la reproduction du carré.
Si vous êtes droitier, commencez à gauche afin de pouvoir avoir une vision claire de ce que vous avez déjà dessiné. L’inverse si vous êtes gaucher.
Pour éviter de frotter les parties déjà colorées, placez sous votre main une feuille ou un chiffon.
Le dessin commence à prendre forme. Le crayon demande beaucoup de patience, c’est une activité très relaxante, en fixant votre attention sur les ombres et lumières, l’agitation extérieure va s’effacer comme par magie 😉
Une fois la reproduction des ombres et lumières terminée, vous allez pouvoir passer à la partie la plus amusante et créative: interpréter votre sujet selon votre sensibilité.
Pour ma part, j’aime les réalisations plus expressives et franches en couleur (c’est la raison pour laquelle je choisis très rarement la technique des crayons de couleur que je trouve trop douce), je fais le choix d’accentuer l’intensité des couleurs en passant plusieurs fois le crayon sur les différentes ombres sans heurter le papier, j’y dépose un maximum de pigments par superposition. Ensuite, je vais « marier » les couleurs entre-elles. quand le bleu et l’orange se superposeront, le mélange d’une couleur primaire (bleu) avec sa complémentaire (l’orange) donne un brun, la couleur « médiatrice » qui apaise le dessin et relie les couleurs entre-elles. Le brun est littéralement le médiateur en terme de couleur, elle évite les conflits en quelque sorte.
Je décide d’en rester là pour le moment. Mon papier me semble assez chargé en pigments, j’ai donné l’intensité et l’interprétation que je désirais: « un peu de chaleur dans une ère froide pour nos aïeuls »